Derniers sujets
» Missions humanitaires 2010, stages conventionnés à l'étranger
[Salon]Exposés 1-bac EmptyMer 11 Sep 2019, 14:37 par asso-msvd-msvd

» Aventure de partage culturel, de découverte, de réalisation d'un projet concret
[Salon]Exposés 1-bac EmptyMer 11 Sep 2019, 14:36 par asso-msvd-msvd

» Aventure de partage culturel, de découverte, de réalisation d'un projet concret
[Salon]Exposés 1-bac EmptyMer 11 Sep 2019, 14:35 par asso-msvd-msvd

» Tourisme, Stages et missions humanitaires avec MSVD en 2020
[Salon]Exposés 1-bac EmptyMer 11 Sep 2019, 14:31 par asso-msvd-msvd

» Tourisme, Stages et missions humanitaires avec MSVD en 2020
[Salon]Exposés 1-bac EmptyMer 11 Sep 2019, 14:29 par asso-msvd-msvd

» Tourisme, Stages et missions humanitaires avec MSVD en 2020
[Salon]Exposés 1-bac EmptyMer 11 Sep 2019, 14:28 par asso-msvd-msvd

» Des chantiers e stages humanitaires en 2019-2020 au Togo
[Salon]Exposés 1-bac EmptyLun 15 Juil 2019, 11:18 par hicahumaitaire2

» Des offres de chantiers et missions humanitaires en 2019-2020 Togo
[Salon]Exposés 1-bac EmptyLun 15 Juil 2019, 11:12 par hicahumaitaire2

» Recherche de bénévoles pour missions humanitaires avec MSVD
[Salon]Exposés 1-bac EmptyMar 02 Juil 2019, 16:28 par asso-msvd-msvd

» Missions humanitaires en aout 2019 AVEC MSVD AU TOGO
[Salon]Exposés 1-bac EmptyMar 02 Juil 2019, 16:09 par asso-msvd-msvd

» Opportunité de stages conventionnés, de missions humanitaires, tourisme 2019
[Salon]Exposés 1-bac EmptySam 29 Juin 2019, 03:14 par asso-msvd-msvd

» Opportunité de stages conventionnés, de missions humanitaires, tourisme 2019
[Salon]Exposés 1-bac EmptySam 29 Juin 2019, 03:13 par asso-msvd-msvd

» Missions humanitaires 2019
[Salon]Exposés 1-bac EmptySam 29 Juin 2019, 03:10 par asso-msvd-msvd

» Recherhe de volontaires, bénévoles pour mission humanitaire
[Salon]Exposés 1-bac EmptySam 29 Juin 2019, 03:03 par asso-msvd-msvd

» Stages conventionnés, missions humanitaires 2019 au Togo
[Salon]Exposés 1-bac EmptySam 29 Juin 2019, 03:01 par asso-msvd-msvd

Portail Madariss
[Salon]Exposés 1-bac Mada311
Chat Madariss
[Salon]Exposés 1-bac Mad11
FACEBOOK

[Salon]Exposés 1-bac

Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty [Salon]Exposés 1-bac

Message par hemingway le Mar 13 Oct 2009, 19:33

Salam à tous les madaristes .
Ce salon est réservé pour les exposés concernants les thèmes étudiés dans les romans (Boîte à Merveilles ; Antigone ;Le dernier jour d'un condamné ).
On s'entraide afin d'avoir un exposé bien réalisé et qui contient toutes les informations nécessaires .

Notre Professeur nous a demandé de préparer un exposé concernant les thèmes abordés dans la Boîte à Merveilles ( Solitude,Superstition,le role de la femme dans la société marocaine...).
J'ai choisi la solitude comme sujet ,merci bien de m'aider en me donnant des informations à propos ;en utilisant plusieurs sources .

Merci d'éviter les posts H-S.
hemingway
hemingway
CONTRÔLEUR
CONTRÔLEUR

Masculin
Nombre de messages : 1307
Age : 26
Ma ville : Oujda
Date d'inscription : 21/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty Re: [Salon]Exposés 1-bac

Message par Invité le Mer 21 Oct 2009, 03:58

Le chapitre premier de la Boîte à Merveilles s’attarde longuement sur le thème de la solitude de Sidi Mohammed en sa qualité de narrateur .Le mot revient souvent surtout au début de l’œuvre :
- ‘’Je songe à ma solitude’’ (page 3) ;
-‘’Ma solitude ne date pas d’hier’’ (page3) ;
-‘’A six ans, j’étais seul, peut-être malheureux, mais je n’avais aucun point de repère qui me permît d’appeler mon existence : solitude ou malheur’’ (page 6)
- ‘’Je n’étais ni heureux, ni malheureux. J’étais un enfant seul’’ (page6)
-‘’ En attendant, j’étais seul au milieu d’un grouillement de têtes rasées, de nez humides…’’ (Page Cool.
Il est vrai que Sidi Mohammed le narrateur est un enfant seul au sens large du terme et cette solitude l’a profondément marquée.
Mais sa solitude ne s’arrête pas au chapitre premier, au contraire, elle s’étale pour couvrir tout le roman :
-‘’Je sentis ma solitude devenir lourde à m’étouffer’’ (page 50)
-‘’Hélas ! Déjà, j’étais voué à la solitude’’ (page 65)
-Sidi Mohammed est un enfant unique : il est le premier de sa famille et qui plus est un mâle, né dans une famille où la mère est omniprésente : une mère grincheuse, difficile de caractère et de tempérament changeant. D’un côté, le fils ne quitte jamais le pan du haïk de sa mère auquel il est constamment agrippé et de l’autre, chaque fois que Lalla Zoubida souffre d’un manque matériel ou affectif, elle vide sa bile sur son fils qu’elle traite des noms les plus abjects et les plus dégradants :’’tête de mule’’ ; âne à face de goudron’’ ; chien galeux’’ ;’’ juif sans dignité’’ (page 104). Sont-ce là des marques de tendresse et d’affection d’une mère pour son enfant unique ?
- Il est seul à Dar Chouafa où il n’y a aucun enfant de son âge en dehors de Zineb, une fille qu’il méprise et avec qui il ne peut combler le creux de son existence de jeune garçon de 6 ans. Quand il lui arrive de parler de Zineb, c’est en négatif :
’’ Elle s’appelait Zineb et je ne l’aimais pas ‘’ (page5)
‘’ Cela m’est égal qu’on ne retrouve pas Zineb, je pleure parce que j’ai faim !’’(page47
‘’ Une fille aussi bête que Zineb ne peut rien trouver d’amusant dans sa pauvre cervelle’’ (page71)
Leurs jeux, ils ne sont pas nombreux, il faut l’avouer, se terminent presque toujours par des bagarres.
‘’Nous avions réussi à avoir du thé que nous avions transvasé dans une théière de fer-blanc, jouet de Zineb et pour finir nous nous étions battus’’ (page 54).
Il la tient responsable de ses malheurs qu’il lui fait payer :’’ Je lui enfonçai les ongles dans les joues, lui arrachai les cheveux par touffes, lui envoyai de formidables coups de pied dans le ventre.’’ (page97)
L’univers est strictement adulte et à dominante féminine. Au bain maure, dans une atmosphère d’indécence et de nudité féminines, il s’écrie’’ je me sentais plus seul que jamais’’ (page 10).
-Il se sent seul au msid parmi les apprentis fkihs qui s’acharnent sur leurs planchettes et ne remarquent même pas sa présence. De son côté il ne les aime pas parce que leurs mondes sont différents : lui, il aime le rêve, eux la réalité. :‘’Nous habitions des univers différents. J’avais un penchant pour le rêve. […….] Je désirais que l’invisible m’admît à participer à ses mystères. Mes petits camarades de l’école se contentaient du visible.’’ (page6)
Le jugement qu’il porte sur eux par le biais d’une figure de style très dévalorisante, à la fois plaisante et suggestive, est très significatif’’ En attendant [d’avoir dix ans] j’étais seul au milieu de têtes rasées, de nez humides’’ (page Cool
Il est seul tout au long de l’oeuvre : il n’y a pas un seul garçon de son âge avec qui il peut évoluer, limer sa personnalité sur celle des garçons de son âge pour la développer au moyen des activités ludiques mâles. Les rares fois où il a l’occasion de jouer c’est avec des filles et à des jeux féminins ; cela se termine souvent très mal. Sa solitude s’accentue encore plus avec le départ de son père pour la campagne, le temps de se faire un capital et de remonter son atelier de tissage fermé après la perte de son capital. Sa mère le trimbale de maison en mausolée, et du mausolée chez le voyant. Il lui arrivait même de le laisser seul, ce qui contribue à creuser encore plus sa solitude déjà profonde :’’ Après déjeuner, ma mère me recommanda d’être bien sage, prit son haïk et partir rendre visite à Lalla Aïcha son amie. [….] Je me souviens encore des heures affreuses passées à l’attendre.’’(page188)
Le narrateur retient de cette tranche de son enfance un sentiment de solitude, d’abandon et d’oubli. Il en est marqué pour le restant de sa vie :’’ Ma mémoire était une cire fraîche et les moindres événements s’y gravaient en images ineffaçables. Il ma reste cet album pour égayer ma solitude, pour me prouver à moi-même que je ne suis pas encore mort.’’(page 6)

NB : les numéros des pages renvoient à l’édition ’’Librairie des Ecoles- Casablanca’’

Zaïd Tayeb 27-10-2007
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty Re: [Salon]Exposés 1-bac

Message par Invité le Mer 21 Oct 2009, 03:59

Les chapitres 4 et 5 offrent des similitudes dans le traitement de l’information et la gestion de la narration par un narrateur dont j’ai dit quelque part (le narrateur censuré) qu’il est exclu de la communauté des grands pour son jeune âge, ce qui a un impact négatif sur la narration auquel l’auteur essaie de palier. Comme Sidi Mohammed est frappé par l’impuissance à assumer pleinement son rôle de narrateur comme le veut la tradition autobiographique, Ahmed Séfrioui remédie à cet état de manque par des prises en charge de la narration par des adultes, de telle façon que le narrateur lui-même se trouve privé du droit de remplir son rôle vis-à-vis des lecteurs qui n’ont d’autres informateurs que lui. Eux et lui sont donc tenus dans l’ignorance totale ou partielle de ce qui se trame autour d’eux par des maîtresses de maison. Une lecture du chapitre 4 offre la perspective d’une narration par paliers successifs effectuée au compte gouttes au détriment du narrateur principal. Un regard rapide sur le chapitre s’impose pour mieux éclairer les jeunes lecteurs sur cette technique narrative largement utilisée par Ahmed Séfrioui.
De manière générale, le chapitre se subdivise en deux moments bien distincts car chacun d’eux relate un fait tout différent de l’autre avec un intermède les séparant et faisant charnière ente l’un et l’autre : il est question d’une réflexion de Sidi Mohammed sur Zineb son ennemie jurée.
Moment 1 :’’dans les premiers jours du printemps………Un silence suivit cette conclusion’’ : le récit du différend entre Moulay Larbi et son associé.
Un intermède servant de transition entre le récit un et le récit deux qui n’ont rien de commun l’un avec l’autre :’’ j’entendais les grains du chapelet…m’obséda durant toute mon enfance’’
Moment 2 :’’C’était l’hiver …puis raconta une histoire’’ : l’histoire de Abdellah l’épicier.
Seul le premier des deux récits intéresse notre lecture de la forme de narration.
A- Situation initiale : ‘’Dans les premiers jours du printemps…une personne aussi considérable’’
Lalla Zoubida et son fils sont chez Lalla Aïcha : les deux femmes, comme à leur habitude papotent.
B- Perturbation :’’Moulay Larbi… brodée de fleurs mauves et…’’ :Contrairement à son habitude, Moulay Larbi rentre plus tôt que prévu et entretient sa femme qui le rejoint dans l’autre pièce de quelque chose dont la teneur reste cachée aux deux hôtes :’’Sa femme se dépêcha de le rejoindre. Un murmure confus entrecoupé de silences, bourdonna dans la petite pièce’’.
La perturbation est suggérée par la phrase’’ lalla Aïcha vint nous retrouver, le visage bouleversé’’
C - Intermède :’’Nous ne savions pas comment nous occuper…l’ombre veloutée de ses appartements’’. La sortie de Lalla Aïcha crée un temps mort et laisse un vide dans la narration laissée en suspens. Comme rien ne se passe, l’auteur meuble le surplus de temps libre par une autre occupation de Lalla Aïcha et de son fils ; en l’absence de Lalla Aïcha, seule interlocutrice de Lalla Zoubida, ses deux hôtes se mettent à la fenêtre où une voisine leur fait le récit d’une excursion mal terminée Il est à remarquer que dès que lalla Aïcha sent le retour de son amie, elle abandonne, et sans préavis ni formule de congé, la voisine bavarde et vantarde.
D- Evolution transfert de la perturbation :’’ Ma mère discutait à demi voix…créaient sur les murs des ombres fantastiques’’ : Revenue, après le départ de Moulay Larbi, auprès de Lalla Zoubida qu’elle a quittée auparavant, Lalla Aïcha rend compte à son amie de ce que son mari l’a entretenue
E- Elargissement de la perturbation à un autre lieu, à une autre époque, pour un autre public:’’Mon père vint nous chercher…Un silence suivit cette conclusion’’. Ce qui était jusque là chuchoté à demi voix entre les deux femmes, est rendu public par Lalla Zoubida. Il n’est plus question à présent de demi obscurité ni de demi voix pour communiquer. Le différend ayant opposé Moulay Larbi à son associé Abdelkader est désormais une affaire publique narrée avec le ton qu’il faut à Une femme qui maîtrise comme il se doit l’art de conter. Le lieu est Dar Chouafa, le jour un vendredi, et le public est le mari et Sidi Mohammed le narrateur.
Récapitulons : le récit du différend de Moulay Larbi et de associé suit le cheminement suivant :
a- Premier niveau du récit : De Moulay Larbi… à… Lalla Aïcha
b- Deuxième niveau du récit : De Lalla Aïcha….à…Lalla Zoubida
c- Troisième niveau du récit : De Lalla Zoubida…aux… mari+ narrateur+ lecteurs :Le narrateur, contrairement à ce qui est connu, est le dernier à prendre connaissance de ce qui s’est passé entre le babouchier et son associé et ce, malgré les nombreuses répétitions du même récit.

Le chapitre 5 n’échappe pas à cette technique narrative qui avance par paliers successifs et qui se fait en dehors du narrateur par des femmes qui se chuchotent de bouche à oreille des choses dans des coins inaccessibles ou interdits au narrateur, en se promettant de garder le secret.

Lalla Zoubida rentre de chez Lalla Aïcha : elle est porteuse d’une autre séquence du récit de Moulay Larbi, de sa femme et de l’associé. Comme pour le chapitre 4, la narration subit le même traitement :
A- Premier niveau du récit :’’ ma mère essoufflée…tu dois mourir de faim’’ : De Lalla Zoubida…à…Fatma Bziouya. Lalla zoubida accouche sur le palier, à la hâte, et met bas le lourd fardeau qu’elle porte et qu’elle a trimbalé depuis la maison de Lalla Aïcha.’’ Elle se lança dans un long discours chuchoté de bouche à oreille’’. IL faut noter que le narrateur n’a rien retenu des mimiques ni des hochements de tête.

B- Deuxième niveau du récit :’’Ma mère disparut….triste et fatigué’’ : De Lalla Zoubida…à…Rahma. Elle brûle d’impatience d’aller faire le récit de ce qu’elle sait sur le ménage de Moulay Larbi à Rahma de peur d’être devancée par Fatma Bziouya à qui elle avait malgré tout fait promettre le plus grand secret . Elle a désormais l’exclusivité et détient le monopole de la distribution de l’information.’’ Je savais qu’elle chuchotait quelque part à Rahma…’’ ;’’ je savais aussi que je n’avais qu’à attendre. Je glanerai un mot ici, un autre là, je saurai de quoi il s’agit’’. Le narrateur, malgré son jeune âge, fait preuve de patience sachant qu’il finira par tout apprendre : la mère est trop bavarde pour retenir trop longtemps un secret. Les lecteurs sont inquiets quant à la teneur du récit chuchoté. C’est à la fois une autosatisfaction et une satisfaction des lecteurs.

Ahmed Séfrioui nous a habitués à ces chuchotements de femmes dans des endroits obscurs ou retranchée à l’écart du monde masculin ou enfantin pour se dire des choses à demi voix .Ce qu’il faut surtout retenir de la lecture de la Boîte à Merveilles c’est la fréquence des chuchotements féminins.

Zaid Tayeb 03-11-07
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty Re: [Salon]Exposés 1-bac

Message par hemingway le Mer 21 Oct 2009, 12:06

Merci @dmin pour votre aide mais vous ne m'avez pas compris ce que je cherche exactement et ce que j'exposerai devant les autres .
Mon sujet est : La solitude en général ( pas ce qui est sur l'oeuvre ) sa définition ,ses avantages et inconvénients sans oublier si elle a des causes ou conséquences!
Merci d'avance.
hemingway
hemingway
CONTRÔLEUR
CONTRÔLEUR

Masculin
Nombre de messages : 1307
Age : 26
Ma ville : Oujda
Date d'inscription : 21/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty Re: [Salon]Exposés 1-bac

Message par hemingway le Ven 25 Déc 2009, 14:45

SAlut à tous ; J'ai besoin de l'aide dans deux exposés :

_ le collonialisme au maroc .
_ la situation de la femme marocaine au 20ème siècle .

Je vous remercie infiniment de faire l'initiative de m'aider .
hemingway
hemingway
CONTRÔLEUR
CONTRÔLEUR

Masculin
Nombre de messages : 1307
Age : 26
Ma ville : Oujda
Date d'inscription : 21/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty Re: [Salon]Exposés 1-bac

Message par Axes Ay le Dim 27 Déc 2009, 10:49

Salùt !!

Voiçi Pour Ton 1ére Sujet Simo :

Simo-prestige : Merci Axes-Ay c'est bon Wink


Dernière édition par simo-prestige le Dim 27 Déc 2009, 14:21, édité 1 fois (Raison : Remerciements)
Axes Ay
Axes Ay
BAC2-Mod
BAC2-Mod

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 26
Ma ville : Béni-Mellal
Date d'inscription : 19/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty Re: [Salon]Exposés 1-bac

Message par hemingway le Dim 27 Déc 2009, 14:04

+1 à Axes-Ay ; merci beaucoup pour votre humble aide Axes-Ay.
hemingway
hemingway
CONTRÔLEUR
CONTRÔLEUR

Masculin
Nombre de messages : 1307
Age : 26
Ma ville : Oujda
Date d'inscription : 21/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty Re: [Salon]Exposés 1-bac

Message par Axes Ay le Dim 27 Déc 2009, 14:48

Ya pas de quoi Mr Simo ! C'est Mon devoir ...

A+! Wink
Axes Ay
Axes Ay
BAC2-Mod
BAC2-Mod

Masculin
Nombre de messages : 493
Age : 26
Ma ville : Béni-Mellal
Date d'inscription : 19/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty Re: [Salon]Exposés 1-bac

Message par hindou le Mar 01 Nov 2011, 13:01

salut tout le monde.j'ai un exposé a propos de la condition de la femme dans la boite a merveilles; au Maroc et dans le monde entier.j4ai pas trouver grand choses à propos de la boite a merveilles.
Merci d'avance Smile
hindou
hindou
Maintenant, madariste
Maintenant, madariste

Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 29
Ma ville : rabat
Date d'inscription : 07/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

[Salon]Exposés 1-bac Empty Re: [Salon]Exposés 1-bac

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum